Les commentaires sont hors de ce post

COMMUNIQUE DE MONSEIGNEUR NORBERT TURINI A LA SUITE DE L’ATTENTAT TERRORISTE DE SAINT ETIENNE-DU-ROUVRAY

Après l’attentat de Nice qui a douloureusement meurtri la ville  et l’ensemble de notre pays, voici qu’un nouvel assassinat terroriste touche en plein cœur l’archidiocèse de Rouen et tous les catholiques de notre pays. Dans de telles circonstances, le mot de vengeance pourrait monter naturellement à nos lèvres. Mais …ce mot ne figure pas dans le vocabulaire évangélique. Le Dieu auquel nous croyons  n’est pas un Dieu vengeur, qui tue, mais un Dieu qui aime et qui donne la vie en Jésus, Son Fils.

C’est pour rendre cet Amour présent et vivant que le Père Jacques Hamel (86 ans) célébrait la messe dans la paroisse de Saint Etienne du Rouvray. Le sacrifice de la Croix, où Jésus donne sa vie pour tous, ce prêtre vient de le vivre dans sa propre chair.

Le premier temps que nous avons à observer est celui du silence, de la prière et du recueillement.
Je tiens en mon nom, en celui des fidèles catholiques du diocèse,  à exprimer à mon frère dans l’épiscopat, Monseigneur Dominique LEBRUN ainsi qu’à tous ses diocésains, la profonde émotion que nous ressentons en Terre Catalane.
Quand un tel drame touche une Eglise diocésaine, c’est toute l’Eglise qui pleure, mais c’est aussi toute l’Eglise qui prie en fraternité, dans l’Espérance. Comme l’a si bien exprimé Monseigneur LEBRUN dans son communiqué, notre prière est un cri lancé vers Dieu. L’Archevêque de Rouen invite tous les hommes et femmes croyants ou pas à s’y associer.
Ensemble nous pouvons reprendre ce cri avec la prière du psaume 71 (4-6) :

« Mon Dieu, délivre moi des mains du méchant,
De la poigne des criminels et des violents,
Tu es mon espérance, Seigneur Dieu,
Ma sécurité dès ma jeunesse,
Je m’appuie sur toi depuis ma naissance »

Dans un second temps j’invite tous les catholiques du diocèse à me rejoindre Jeudi 28 juillet à 18 h 30 pour une Messe de Requiem que je présiderai  en la Cathédrale Saint Jean-Baptiste. J’invite également tous nos amis de confession chrétienne et des autres religions, les autorités publiques  ainsi que toute personne de bonne volonté à participer à cette célébration.

J’exhorte toutes celles et ceux qui liront mon message à se mobiliser. Non la foi n’est pas morte dans notre pays, contrairement à ce que certains voudraient laisser croire. Nous n’avons pas à nous cacher, nous n’avons pas à avoir peur : « L’amour bannit la crainte » 1 Jean 4/18. Notre foi est un cri d’Amour et d’Espérance dans un monde tourmenté et violent. Elle se vit au grand jour dans le respect de toutes  les consciences.

Alors montrons-le, en communion avec nos frères et sœurs du diocèse de Seine –Maritime et de leur Evêque, soyons-la jeudi soir pour le Père Hamel et tous ses proches, pour la religieuse toujours dans un état critique  et pour sa communauté.

A la haine nous répondrons toujours avec les armes de l’amour. A la violence, nous répondrons toujours avec les armes de la paix, de la solidarité et de la fraternité. A la peur, nous répondrons toujours avec les armes du courage et de l’audace que nous donne la puissance et la joie de l’Evangile.

Deux millions de jeunes arrivent à Cracovie à l’appel du Pape François pour les Journées Mondiales de la Jeunesse. J’ai quitté ceux de notre diocèse  hier soir pour rentrer à Perpignan. Je partage pleinement le sentiment de Monseigneur Lebrun dans son communiqué : « ils sont l’avenir de l’humanité, la vraie ». Ils la bâtissent déjà par leur présence, leur enthousiasme, leur foi et leur détermination à construire la « civilisation de l’amour ». Ils sont la réponse à tous les radicalismes  aveugles. Là où l’obscurantisme sème la mort, nos jeunes élèvent la vie. Il n’y a pas de symbole plus fort en ces heures douloureuses.

En signe de deuil et d’affection, j’invite Messieurs les Curés à faire sonner le glas dans toutes les églises du diocèse ce soir, demain soir, et jeudi soir à 18 h, à rassembler leurs fidèles pour se rendre jeudi soir à la Cathédrale St Jean-Baptiste où ils concélébreront tous avec moi.

+Norbert Turini
Evêque de Perpignan-Elne

Les commentaires sont fermés.